Mobiles: le risque est-Il réel ?

Mobiles: le risque est-Il réel ?

 il est prouvé que les ,ondes radio qu’émet 1 antenne d un téléphone mobile durant une communication peuvent légèrement

élever la température de la boîte crânienne et du cerveau SUl· une profondeur de 1 à 2 cm. pourtant, les experts s’interrogent encore sur les risques biologiques réels que

présente ce phénomène.,.             .

Un groupe d’étude de l’université de Vienne considérait l’an dernier que, si les effets d’une exposition aux faibles radiations électriques sont établis, l’état actuel des recherches est insuffisant pour déterminer des seuils d’exposition acceptables précis.

Les industriels de la téléphonie mobile sont péremptoires: «Nous

sommes absolument certains que l’usage d’un téléphone GSM n’affecte en rien la santé

déclare MI- chael Stocks, à la tête dc la GSM Association qui regroupe constructeurs d’appareils et opérateurs de réseaux.

En Suède, une étude a été récemment

menée par le Pr Kjell Hansson– Mild, du National Institute ofWor­king Life, sur 74 utilisateurs l’~gu­liers de téléphone mobile atteints d’une tumeur au cerveau. Chez 13 d’entre eux, la tumeur était localisée sur le lobe gauche ou droit,chael Stocks, à la tête dc la GSM Association qui regroupe constructeurs d’appareils et opérante

dans une zone pouvant correspondre a celle irradie par les ondes issues de l’appareil elle était 2.4 fois plus fréquemment située du cote ou le patient avait l’habitude d’utilise son téléphone mobile que sur le lobe non exposé ,

Peut-on en déduire que 1 émission

serait responsable de 10 % des cas? Kjell Hansson-Mild précise que cette étude est encore statistiquement trop limitée pour en tirer des conclusions. «Nous lançons actuellement un programme d’étude sur 1200 cas, ajoute-t-il, mais il faudra attendre encore plusieurs années pour obtenir des résultats. »

Dans le doute, rappelons que les « kits piétons » (ensemble microtracteur raccordé au combiné par un fil) permettent de réduire par un facteur de plus de 200 l’intensité des ondes au niveau de la boite crânienne. D’autre part, les constructeurs travaillent actuellement sur des antennes directives qui préserveront l’utilisateur de l’émission,

Articles Similaires

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *